Nous soutenir

Le coup de l’Adolphin !

« Marchez comme des enfants de lumière »
(Épître aux Éphésiens, V, 8)

Parents, maîtres et éducateurs, nous avons pour mission de mener les âmes des enfants vers la Lumière qui sera le chemin de leur vie et leur bonheur. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir quelques paroles de guides et de témoins pour éclairer notre propre route. Bonne lecture !

« Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes. »

Jacques-Bénigne BOSSUET (1627-1704) ou l’« Aigle de Meaux »
Évêque, prédicateur et écrivain

« … Eh bien ! mes amis, ce que vous faites aujourd’hui au Bon Dieu, c’est le coup de l’Adolphin ! Il ne vous voit presque jamais, et brusquement vous arrivez tous, les mains jointes, le regard ému, tout estransinés de foi et de repentir. Allez, allez, bande d’Adolphins ! Il ne faut pas vous imaginer que le Bon Dieu soit plus naïf que mon pauvre père, et qu’il ne vous comprenne pas jusqu’au fond de votre petite malice ! Il sait très bien, le Bon Dieu, qu’il y en a pas mal ici qui ne sont pas venus pour lui offrir un repentir sincère ou pour prier pour le repos de leurs morts, ou pour faire un pas dans la voie de leur salut éternel !… Il sait bien que vous êtes là parce que la source ne coule plus ! Il y en a qui sont inquiets pour le jardin, d’autres pour la prairie, d’autres pour les cochons, d’autres parce qu’ils ne savent plus quoi mettre dans leur pastis ! Ces prières que vous avez la prétention de lui faire entendre, ce sont des prières pour les haricots, des oraisons pour les tomates, des Alleluias pour les topinambours, des Hosanna pour les coucourdes ! Allez, tout ça, c’est des prières adolphines ! Ça ne peut pas monter au ciel, parce que ça n’a pas plus d’ailes qu’un dindon plumé ! »

Marcel PAGNOL (1895-1974)
Écrivain, dramaturge, cinéaste


Dans la même catégorie « Vie Chrétienne », lisez aussi :
error: Content is protected !!