Nous soutenir

La première condition de la civilisation

« Marchez comme des enfants de lumière »
(Épître aux Éphésiens, V, 8)

Parents, maîtres et éducateurs, nous avons pour mission de mener les âmes des enfants vers la Lumière qui sera le chemin de leur vie et leur bonheur. Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir quelques paroles de guides et de témoins pour éclairer notre propre route. Bonne lecture !

« La famille est une école où se forment l’âme et le caractère. »

Père LE FLOCH (1862-1950)
Prêtre Spiritain

« Messieurs, quand j’étais jeune, nous savions le latin, et c’est une manière, qu’on n’a pas remplacée, d’apprendre le français. C’en est une aussi d’être plus près de l’Église, d’entendre ses prières, ses cantiques, ses théologiens, et peut-être bien ce haut voisinage a-t-il été la cause non avouée de la condamnation du latin dans les programmes. Cicéron, Virgile, Tacite, ont été soupçonnés de préparer des générations capables de répéter le Te Deum ou le Dies Iræ, et de suivre la messe dans le paroissien romain. Vous êtes dispersés entre dix études qu’on appelle positives, et que je crois simplement inutiles à votre âge et pour la vie que vous vivrez. Ces jours-ci, un ami de mon fils a été refusé au baccalauréat, parce qu’il confondait, le pauvre petit, la mâchoire de l’oiseau secondaire appelé ichtyornis, avec les mandibules d’un perornis. De mon temps, ce n’était pas le bec de la bête que nous pouvions ne pas connaître, mais la bête tout entière. Je ne le regrette pas. Vous êtes des scientifiques, paraît-il, et nous étions des littéraires. Cela veut dire que nous ignorions certaines choses, et que vous en ignorez certaines autres. Les collégiens ont changé d’ignorances. Reste à savoir quelles étaient les moins fâcheuses, et je tiens que mieux vaut se charger de moins de faits et s’exercer à plus d’idées, former son jugement, être de plein air avant de classer des fiches, étudier les plus beaux esprits de l’Antiquité, connaître jusqu’en ses origines la langue qu’on doit parler, ce qui est le plus naturel des savoirs et la première condition de la civilisation. »

René BAZIN (1853-1932)
Écrivain


Dans la même catégorie « Enseignement », lisez aussi :